Conseils sexe

Cette femme a décidé de ne pas avoir de relations sexuelles dans 5 ans et c'est ce qu'elle a appris

– Actualizado: 21/04/2019 11:18 21/04/2019 05:00 – Mise à jour: 21/04/2013 11:18 Combien de temps avez-vous passé au maximum sans coucher avec personne? Soit parce que vous vous êtes soudainement séparé de votre partenaire et que vous faites face à des nuits solitaires, soit parce que vous n’avez jamais eu beaucoup de chance en cet amour, passer beaucoup de temps sans sexe entraîne des changements physiques et psychiques que les médecins associent à une augmentation niveaux de stress ou de problèmes dans le cœur. C’est ce qui a dû être discuté avec Christine Brooks, qui a écrit un article dans « The Huffington Post» dans lequel il raconte comment il a changé sa vie après cinq ans sans faire l’amour.  » Ce n’était pas prévu « , commence-t-il. « C’est quelque chose qui s’est passé quand j’ai commencé à me concentrer sur moi-même et à cesser de chercher quelqu’un d’autre. » C’est arrivé graduellement et j’ai juste pensé à le faire de temps en temps quand je voyais des couples s’embrasser au milieu d’une journée d’orage ou lorsque le plan un dîner romantique était trop gentil pour moi le vendredi soir.  » J’ai arrêté de penser à mon apparence et à mon régime. J’ai arrêté de me concentrer sur la recherche de mon autre moitié et mis tous mes efforts sur moi-même Malgré tout, son sexe n’était jamais essentiel. Brooks s’est séparée à l’âge de 44 ans et il est devenu évident qu’elle devait se réinventer, se reconnaître et se rappeler qui elle était et ce qu’elle était bien avant qu’elle ne soit divorcée. «Je me souciais tellement d’un petit garçon et de ma mère mourante depuis si longtemps que j’avais perdu le contact avec mes propres besoins et mon identité, j’avais été tellement absorbée par ma dernière tentative d’être heureuse que je me suis complètement perdue. On m’avait remplacé par un manque d’estime de soi et je savais qu’il me fallait du temps pour récupérer.  » « Le célibat est venu naturellement », dit-il.  » J’ai pu renouer avec les choses que je négligeais pendant des années, j’ai acheté un crayon de couleur et un carnet de croquis et j’ai planté des fleurs dans mon jardin vide, négligé depuis si longtemps. » J’ai commencé à écrire peu à peu. Mes jambes et le comptage des calories En général, j’ai cessé de penser à mon apparence physique, à mon régime alimentaire et à mon style de vie. J’ai fait des recherches et écrit pendant des mois. Les années ont passé et j’ai découvert que j’étais en train de devenir un autre type de personne plus heureuse.  » En 5 ans, une seule personne m’a invité à partir. C’était comme si l’univers entier conspirait pour apprendre à être seul Je pensais juste à trouver un partenaire. Elle se convainquit qu’elle était heureuse dans sa solitude , « même si je ne le pensais jamais vraiment .  » Au fond de lui, il aspirait aux soins d’une autre personne. « Après ma pause, j’ai continué à dîner, mais je n’avais pas le sourire complice et plein d’amour devant moi. » J’ai arrêté de me concentrer sur mon autre moitié et de me concentrer sur la guérison. « C’était facile de dire non aux rendez-vous, car je n’ai presque jamais eu à le faire », a-t-il souligné. « Dans cinq ans, une seule personne m’a invitée à sortir, c’était comme si l’univers entier conspirait pour apprendre à être seul. » Après la première année, j’ai réalisé que je n’avais pas eu de relations sexuelles, mais je n’ai fait aucun effort. briser la série « . C’est ce qui arrive à ton corps quand tu arrêtes de faire l’amour Ada Nuño Il y a des périodes dans la vie où les relations sexuelles sont rares. Ce sont les changements que vous ferez si vous traversez une période comme celle-ci. « Lorsque ma cousine a annoncé qu’elle connaissait un garçon susceptible de l’aimer, je lui ai dit que je n’avais pas le temps de sortir », raconte Brooks. « Ces mots sont devenus ma devise, puis, au bout de quelques années, mes connaissances ont perdu l’espoir de rencontrer quelqu’un. C’est alors que j’ai réalisé que j’avais passé un contrat de célibataire avec moi-même. » Pas si spécial Tout a changé pendant que je buvais du café dans un petit café à Dublin. « Dès que j’ai commandé ma deuxième tasse de café, j’ai envoyé un message à un vieil ami:  » Hé, je serai à la maison dans quelques jours … Voulez-vous rattraper le temps perdu?  » Il était temps de mettre fin à mon célibat. Le moment était venu de mettre fin à ma sécheresse, ne serait-ce que pour y mettre fin, j’étais nerveuse à l’idée de retourner au lit avec un homme. Le moment auquel je m’attendais tant est arrivé. « C’est arrivé dans ma petite crèche où j’ai dormi alors que j’étais à l’école primaire. Nous avions des relations sexuelles sans passion, ce n’était pas grave, mais ce n’était pas amusant non plus, et ça n’a certainement pas fonctionné. » « Après environ une heure sans bisous, sans câlins ni émotions, nous nous sommes habillés tous les deux. Nous avons rattrapé notre retard et sommes partis quelques minutes seulement avant que mon père n’arrive par la porte de derrière », explique Brooks . « Je voulais me sentir bien, vilain, je voulais sentir que je faisais quelque chose que tout le monde faisait , mais au lieu de cela, je ne ressentais rien. Dans ma vie passée, j’aurais considéré cela comme un exploit, je me serais vantée de ma beauté et de la façon dont elle m’a secoué. tout mon monde ce même dimanche après-midi, ma relation avec le sexe était très différente, à 49 ans, je n’avais plus besoin d’un homme pour me satisfaire , ou, si c’était le cas, j’aurais des sentiments pour lui. Il se sentait plus comme un travail que comme un exercice passionné.  » Et toi? Seriez-vous capable de supporter cinq ans sans coucher avec quelqu’un comme Brooks?

Rate this post

Leave a Comment